Des piqûres de moustique en février. “Pas si étonnant que ça”

Vous vous êtes fait piquer par un moustique en plein mois de février en France métropolitaine ? Ce n’est pas si surprenant que cela, comme l’explique Rémi Foussadier, le directeur de l’entente interdépartementale de démoustication. En effet, il n’est pas rare que certaines femelles sortent de leur hibernation avec le redoux.

Mais pourquoi y a-t-il des moustiques alors que l’on est en plein hiver ?

En Drôme et en Ardèche, on a pu les voir voleter dans des maisons ou encore des appartements ces derniers jours, et certaines personnes se sont même faites piquer. Le phénomène est rare mais s’explique du fait des conditions météo de ces derniers jours. Il fait en effet particulièrement doux en ce moment dans certaines régions. 

Il peut y avoir des moustiques qui se développent au sein des habitations et notamment des vides sanitaires lorsqu’ils se remettent en eau

Rémi Foussadier, le directeur de l’entente interdépartementale de démoustication (EID).

Il y a eu beaucoup de pluie, des conditions qui plaisent aux moustiques

Tout ça permet le développement des moustiques ” culex” les mêmes que ceux qui tournent dans nos chambres la nuit l’été

Rémi Foussadier

D’autres moustiques, qui vivent eux dans l’espace naturel, ont pu sortir de leur hibernation pour aller piquer. 

Le retour du moustique tigre ?

Le spécialiste se veut rassurant sur la question. Non, peu de chance que l’on se fasse piquer par un moustique tigre en cette période.

Son développement est lié à la photopériode [la durée d’une journée]. Or, elle n’est pas suffisante en ce moment pour permettre l’éclosion des œufs qui produiront des moustiques adultes

Rémi Foussadier
[Source : France Bleue]