Le virus Zika colonise l’Inde

L’Organisation Mondiale de la Santé vient de confirmer que plusieurs personnes, dont une femme enceinte, ont été infectées par le virus Zika en Inde. Cette transmission serait cependant de faible intensité.

L’Inde rejoint donc la liste des pays colonisés par le virus Zika. L’organisation mondiale de la santé (OMS) vient de rapporter vendredi 26 mai 2017 que les autorités indiennes avaient confirmé des premiers cas d’infection par le virus dans le pays.

Une femme enceinte fait partie des cas confirmés lors d’examens de routine menés dans un laboratoire de l’Etat du Gujarat (dans l’ouest du pays) sur plus d’un an. Ces cas « suggèrent une transmission de faible intensité du virus Zika » précise l’OMS (en anglais), tout en appelant néanmoins les autorités à renforcer leur surveillance.

Transmission par le moustique tigre et par voie sexuelle

Déjà 70 pays et territoires ont confirmé la présence du virus Zika depuis 2015. Celui-ci est transmis par la piqûre d’un moustique de type Aedes (mieux connu sous le nom de moustique tigre) infecté mais on a aussi observé des cas de transmission du zika par voie sexuelle.

Cette infection virale est tenue pour responsable de microcéphalies (cerveau anormalement petit) chez des bébés nés de mères infectées ainsi que de disproportions crânio-faciales, de spasticité (désordres musculaires), de convulsions, d’irritabilité et de dysfonctionnements de certaines parties du cerveau se manifestant par des troubles de l’alimentation et des anomalies oculaires.

Zika avait par ailleurs occasionné une épidémie qui avait touché près d’un million et demi de personnes au Brésil. Une étude publiée l’an dernier dans la revue médicale britannique The Lancet Infectious Diseases, estimait qu’un tiers de l’humanité vit dans des pays où le virus pourrait encore se propager. Il s’agit potentiellement de l’Inde, la Chine, plusieurs pays d’Asie du sud-est et d’Afrique.

Il n’existe pour l’heure ni vaccin ni traitement contre ce virus. Même si celui-ci est bénin dans la plupart des cas, l’OMS met en garde sur son site ceux qui prévoient de voyager dans un pays touché par Zika : « Les femmes enceintes ou planifiant une grossesse doivent faire particulièrement attention à se protéger contre les piqûres des moustiques ».

Il leur est par ailleurs conseillé de « ne pas se rendre dans les pays ou zones classées dans les catégories 1 ou 2 » et dont la liste est accessible ici.

[source : lci]

rédigé par le .