Maladies du Moustique tigre, dengue, chikungunya

Liens commerciaux :

Les maladies transmissibles par le moustique tigre

Dans l’actualité récente, le moustique tigre fait parler de lui plus particulièrement concernant deux maladies : le chikungunya, et la dengue.
Pour ces deux maladies, le vecteur de transmission est le moustique tigre.
Ces maladies sont dites à déclaration obligatoire, ce qui a pour objectif de permettre un suivi rapproché de leur propagation.
Vous trouverez ici la description de ces deux maladies et de leurs symptômes, ainsi que quelques conseils pour éviter leur propagation.
Dans les deux cas, le risque d’épidémie en métropole est plus important en été, lorsque le moustique tigre est présent et actif. Pour qu’une épidémie survienne, il faut réunir plusieurs hypothèses, notamment que la période soit propice (mai à octobre dans le sud de la France), et qu’une personne infectée revienne de l’étranger avec le virus. Si elle se fait piquer, un moustique qui le pique sera alors porteur du virus, et pourra contaminer d’autres personnes dans un rayon de 100 à 150m. C’est pourquoi les autorités sanitaires réalisent généralement une désinsectisation lorsqu’un cas de dengue ou de chikungunya a été déclaré.

Le chikungunya

Le chikungunya est une maladie virale infectieuse initialement tropicale.Son nom signifie « se recourber, se recroqueviller ». En effet, elle donne aux personnes infectées de très fortes douleurs articulaires et un aspect courbé. Le moustique se contamine en ingérant le sang d’un humain porteur du virus, qui se multiplie alors dans les cellules de l’insecte (dans son tube digestif principalement). Après l’incubation, le virus atteint les glandes salivaires. Le moustique peut alors contaminer d’autres personnes.

Temps d’incubation : 4 à 7 jours en moyenne.
Temps d’immunité: à vie après avoir contracté la maladie
Symptômes du chikungunya
: Intense et fièvre, arrivant brutalement, et accompagnée de douleurs articulaires, très intenses et parfois incapacitantes, se situant particulièrement autour des poignets, des chevilles et des phalanges. Ces symptômes peuvent par ailleurs être accompagnés de douleurs musculaires et de maux de tête, une grande fatigue ainsi qu’une éruption cutanée et des démangeaisons, par exemple au niveau de la voute plantaire. Dans certains cas, des hémorragies bénignes peuvent se déclarer au niveau des gencives, particulièrement chez les enfants.
Ces symptômes s’étalent généralement sur cinq à dix jours, bien que les douleurs articulaires puissent rester plus longtemps. Dans certains cas, rares, il peut être nécessaire de procéder à une hospitalisation.
A noter que les enfants peuvent ne pas faire de boutons.
Population à risque: nourrissons et enfants, femmes enceintes, personnes fragiles, malades ou agées. Pour eux la maladie peut aller jusqu’à la mort ou entraîner de graves séquelles.
Traitement: aucun médicament n’existe à ce jour pour lutter contre le virus. Seul le traitement des symptômes est possible : contrôle de la fièvre et de la douleur
Voir la carte de vigilance contre le chikungunya dans le monde

La dengue

La dengue est parfois écrite la dingue à tort par les internautes. Il s’agit, tout comme le chikungunya, d’une maladie virale infectieuse initialement tropicale. Il existe 4 différents virus de la dingue.

Temps d’incubation : entre 2 et 7 jours
Temps de guérison: environ 1 semaine
Temps d’immunité: à vie pour le virus contracté, mais temporaire et partielle pour les autres.
Il semblerait que la contraction d’un second virus puisse être à l’origine de complication ou d’aggravation des symptômes.
Symptômes de la dengue: fatigue, fièvre, nausées, vomissements, maux de tête, douleurs articulaires et musculaires, boutons
Population à risque: nourrissons et enfants, femmes enceintes, personnes fragiles, malades ou agées. Pour eux la maladie peut aller jusqu’à la mort ou entraîner de graves séquelles.
Traitement: aucun médicament n’existe à ce jour pour lutter contre le virus. Seul le traitement des symptômes est possible : contrôle de la fièvre et de la douleur

Comment limiter les risques de propagation de ces maladies

Tout d’abord, il est impératif de mettre en place un certain nombre de mesures pour se protéger contre le moustique tigre
Voir la carte de vigilance contre la dengue dans le monde
Le Ministère de la santé a édité cette plaquette : (cliquez pour la télécharger au format PDF)

Le zika

A noter que le moustique tigre peut également transmettre un autre virus : le zika

rédigé par le .