Alerte chikungunya et dengue dans les Alpes-Maritimes

Le moustique tigre met les autorités sanitaires en alerte sur la Côte d’Azur

Comme nous l’avons précédemment indiqué, des épidémies de dengue et de chikungunya sévissent actuellement dans les Antilles et au brésil (70.000 malades actuellement dans les Antilles). Ces épidémies pourraient conduire ces virus tout droit vers la France, puisque le moustique tigre (un des vecteurs de ce virus) est bel et bien implanté en France métropolitaine, et actif en cette période estivale. Les autorités pensent maintenant également que les virus du chikungunya et de la dengue peuvent arriver en métropole.

departements-moustique-tigre

Des foyers autochtones de virus en métropole ?

Un épidémie de grande ampleur en France métropolitaine n’est pour l’instant pas d’actualité, mais les autorités sanitaires pensent que la multiplication de foyers autochtones (zones restreintes au sein desquelles les moustiques tigres contamineraient des personnes saines) contaminés est possible. Les villes les plus exposées seraient alors Nice et sa région, Marseille et Montpellier ! le moustique n’est pas encore officiellement implanté à Paris, mais presque, puisque « Désormais, l’Aedes Albopictus est implanté dans les zones urbaines de dix-huit départements : Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Var, Bouches-du-Rhône, Haute-Corse, Corse-du-Sud, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Ardèche, Vaucluse, Drôme, Isère, Rhône, Haute-Garonne, Lot-et-Garonne et Gironde. », indique le professeur Didier Fontenille, chercheur à l’IRD. Un Antillais ou un touriste qui rentrerait en France infecté deviendrait donc un vecteur de contamination des moustiques tigre dans ces départements, et le virus pourrait être véhiculé par les moustiques tigres présents sur zone

[source : Nice-Matin] et compléments moustique-tigre.info

rédigé par le .