Vigilance moustiques en Gironde

La gironde rejoint la liste des départements à risque

Depuis le 31 janvier 2014, la Gironde figure parmi les départements où est mis en place le dispositif de lutte contre le risque de dissémination de la dengue et du chikungunya.
Le autorités confirment donc que le moustique tigre (aedes albopictus) a donc officiellement colonisé ce département en 2013.

Nouvelle liste des départements à risques

La liste des départements dans lesquels le moustique tigre (Aedes albopictus) constitue une menace pour la santé humaine est donc élargie cette année. Cette liste ne cesse de progresser depuis 2004.
En 2014, la liste des 18 départements à risques en France métropolitaine est donc la suivante :
2004 : les Alpes-Maritimes
2006 : la Haute-Corse
2007 : la Corse du Sud et le Var
2010 : les Alpes de Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône
2011 : le Gard, l’Hérault et le Vaucluse
2012 : le Lot-et-Garonne, les Pyrénées orientales, l’Aude, la Haute-Garonne, la Drôme, l’Ardèche, l’Isère et le Rhône
2014 : la Gironde

Quels impacts pour la Gironde ?

Si le niveau 1 du plan départemental de lutte est activé cette année, cela signifiera que l’EID mettra donc en oeuvre un dispositif de surveillance de l’implantation du moustique et de lutte contre sa prolifération en Gironde, comme dans les autres départements l’année dernière.

L’ Agence Régionale de Santé (ARS) aura quant-à-elle en charge la surveillance épidémiologique (étude des cas humains). Elle assurera l’information et la sensibilisation des praticiens pour la mise en oeuvre du signalement accéléré de cas suspects de chikungunya et de dengue.

Pour rappel, voici un résumé des différents niveaux d’alerte moustiques et leurs conséquences : Niveaux d’alerte moustique tigre

[source : legifrance.gouv.fr
Compléments : moustique-tigre.info]

rédigé par le .