Prolifération de moustiques tigres dans les vides sanitaires

Le moustique tigre se contente de très peu d’eau pour proliférer.
Le moustique tigre pond à proximité des zones humides. Les oeufs attendent alors la pluie et la formation de flaques pour éclore. Les larves se transforment alors en moustiques tigres.

Certains vides sanitaires, où l’eau stagne pendant quelques jours après les pluies, peuvent donc être des endroits propices à la prolifération des moustiques tigres.
Veillez donc bien à :

– protéger les entrées et sorties de ce vide sanitaire, avec des rideaux anti-moustiques par exemple, de façon à empêcher les moustiques de passer (tout en laissant l’eau et l’air passer).
– Veillez à bien nettoyer ce filtre régulièrement afin que des éventuels détritus n’empêchent pas l’eau et l’air de circuler.
– ne pas obstruer les ouvertures car le vide sanitaire a besoin d’être ventilé en permanence
– éventuellement y épandre régulièrement un larvicide biologique

Dans tous les cas, vérifiez régulièrement l’état du vide sanitaire à la recherche de larves de moustiques !

moustiques tigres et bassins de retention

Comme nous l’avons expliqué à maintes reprises dans ces pages, le moustique tigre se contente de peu d’eau pour proliférer. La femelle pond dans la terre à proximité de zones humides, et les oeufs attendent les premières pluies et la formation de petites flaques d’eau pour éclore puis les larves se transforment à leur tour en moustiques tigres.

Le bassin de rétention (enterré ou à ciel ouvert) peut donc être un endroit propice à la prolifération du moustique tigre.
Veillez donc bien à :

Pour les bassins de rétention enterrés :
– protéger les entrées et sorties de ce bassin, avec des filets par exemple, de façon à empêcher les moustiques de passer (tout en laissant l’eau passer).
– Veillez à bien nettoyer ce filet régulièrement afin que des éventuels détritus n’empêchent pas l’eau de circuler.

Pour les bassins de rétention à ciel ouvert :
– éventuellement y épandre régulièrement un larvicide biologique
– si l’eau reste toute l’année, introduire des espèces de poissons mangeurs larves (voir ce qui est fait par exemple pour les moustiques tigres à New York)

Dans tous les cas, vérifiez régulièrement l’état des bassins à la recherche de larves de moustiques.

météo : les fortes pluies favorisent le moustique tigre

Les fortes pluies qui se sont abattues sur le sud de la France ces derniers jours de mai 2013 ont favorisé l’apparition de nombreuses flaques d’eau et de petites marres.
Le sol très humide a du mal à absorber le surplus d’eau et donc ces marres vont avoir du mal à se vider et à sécher. C’est donc le terrain de ponte idéal du moustique tigre !
De plus, la météo a retardé l’entretien de nombreux jardins et espaces verts, notamment le long des routes. De ce fait, les herbes folles offrent un abri propice au moustique tigre pour se protéger des nuits fraiches de ces derniers jours, pas de chance !
Un conseil donc : si vous voulez limiter la mise en route du processus de prolifération du moustique tigre pour cet été, c’est maintenant qu’il faut agir : entretenez vos jardins, faites le tour des petites retenues d’eau, et ne vous faites pas piquer ! En effet, la piqure du moustique tigre femelle est la première étape dans le cycle de ponte des oeufs. Se protéger des piqures de moustique limite donc l’apparition de larves et donc de moustiques quelques jours plus tard. En vous protégeant, vous cassez le cycle et limiter l’explosion du nombre de moustiques.

Retrouvez tous les conseils pour se protéger du moustique tigre.

Le moustique tigre :

asian_tiger_mosquito

Monaco traite contre le moustique tigre avec un larvicide biologique

Monaco a effectué du seconde campagne de démoustication depuis le lundi 13 mai dernier. Ces campagnes sont effectuées régulièrement (toutes les 3 semaines), pour lutter contre les moustiques, et notamment le moustique tigre, en détruisant les larves (larvicide biologique inoffensif pour le reste de la faune et de la flore). Ces campagnes ont lieu d’avril à octobre chaque année.

[source : Nice-Matin]

Cas potentiel de dengue à Lyon (hôpital Croix-Rousse)

Une personne revenant de Nouvelle Calédonie présente certains symptômes de la dengue (maladie véhiculée par le moustique tigre).
Les symptômes de la dengue sont : fièvre, douleurs musculaires, nausées,maux de tête, éruption cutanée.
Les analyses en cours vont permettre de vérifier s’il s’agit effectivement de la dengue ou non.
Avec la météo incertaine de ces derniers jours, le moustique tigre n’a que peu d’occasions de piquer, et donc de transmettre cette maladie. C’est certainement une chance, face à ce potentiel cas de dengue en France métropolitaine.

[source : lyonmag.com]

décodage : les différents niveaux d’alerte contre le moustique tigre

Quels sont les différents niveaux d’alerte du moustique tigre

Les différents niveaux d’alerte représentent le niveau d’implantation du moustique tigre sur le territoire :
– Vert (ou stade 0-a)
– Jaune
– Orange (ou stade 0-b)
– Rouge (ou stade 1)
– Pourpre ou Stade 2.
– Stade 3
– Stade 4
– Stade 5

Les autorités adaptent leurs actions sur le territoire en fonction de ces niveaux d’alerte.

Détail des niveaux d’alerte moustique tigre

Plusieurs niveaux de risques ont été définis par les autorités.

Vert ou stade 0-a
Moustique tigre a priori absent. Surveillance habituelle.

Jaune
Possibilité d’une éventuelle menace d’implantation le moustique tigre.
– observation terrain, mise en place de pièges pondoirs
– localisation des zones sur une carte

Orange ou stade 0-b
Moustique Tigre signalé (et authentifié) de manière ponctuelle.

Rouge ou Stade 1
Moustique Tigre officiellement installé.
Dans ce cas, il faut apprendre à vivre avec le moustique tigre, puisqu’il reviendra chaque année dès les premières chaleurs. Il n’existe aujourd’hui aucune façon de se débarrasser définitivement de ce nuisible.
Note : Mise à jour mai 2014 : 18 départements sont officiellement déclarés en alerte de niveau 1.

Pourpre ou Stade 2
Un ou plusieurs des cas de dengue ou chikungunya « autochtones » ont été signalés.
Plusieurs stades de ce niveau sont possible :
– cas isolé
– foyer épidémique (au moins 2 cas peu éloignés dans le temps, et dans une même zone)
– plusieurs foyers épidémiques distincts et autochtones
– répartition diffuse de cas autochtones en dehors des foyers

Stade 3
Cas de foyer épidémique (à partir de 2 cas déclarés, groupés dans le temps et l’espace)

Stade 4
Cas de plusieurs foyers humains distincts et autochtones

Stade 5
Cas de répartition diffuse de cas humains autochtones au-delà des foyers déjà individualisés.

Quelles actions sont menées en fonction des niveaux d’alerte moustique tigre?

En fonction des différents niveaux et stades d’alertes, la réponse des autorités sera adaptée :
– procédures rapides de détection de cas suspect
– procédures de déclaration rapide des cas avérés
– actions d’information et d’alerte vers les professionnels de santé
– dispositifs éventuels de désinsectisation coordonnés par les préfectures dans les périmètres concernés
– actions de communication auprès du grand public, graduelles selon la proximité avec les cas déclarés

Comment surviendrait une épidemie de dengue ou de chikungunya en France

Comment pourrait survenir une épidémie de chikungunya ou de dengue en france et comment la prévenir ?
Une plaquette du service public explique la réponse à cette question.

1 / inoculation du virus à l’étranger :
Une personne en voyage dans un pays où le chikungunya ou la dengue sont présents, se fait piquer par un moustique porteur de l’un de ces virus (par exemple le moustique tigre)

2/ voyage du virus vers la France métropolitaine :
La personne attrape donc la maladie, puis revient malade en France métropolitaine.

3/ ingestion du virus par un moustique tigre
De retour en France, la personne malade se fait piquer par un moustique tigre (Aedes albopictus) sain.
Le moustique se fait ainsi infecter par le virus du chikungunya ou de la dengue.
Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant.

4/ Transmission du virus à d’autres personnes localement (cas dits autochtones)
Ce moustique peut alors transmettre le virus à une autre personne saine simplement en la piquant.
Il faut alors 4 à 7 jours pour que les symptômes du chikungunya ou de la dengue apparaissent chez la personne contaminée par le moustique.
Pendant au moins 1 semaine après l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un autre moustique sain si elle se fait piquer.

C’est pourquoi il est essentiel de se protéger chez soi contre la prolifération du moustique tigre, et en dehors contre les piqures.


plaquette epidemie dengue chikungunya france

[source : sante.gouv.fr]

2013 : progression moustique tigre en france : 17 départements officiellement colonisés

Les autorités estiment qu’en 2012 et 2013, ce sont désormais dix-sept départements qui sont officiellement colonisés par le moustique tigre.
dix-sept, c’est huit de puis qu’il y a deux ans, en 2011.
La progression du moustique tigre en France est impressionnante !

Les départements concernés :
2004 : les Alpes-Maritimes
2006 : la Haute-Corse
2007 : la Corse du Sud et le Var
2010 : les Alpes de Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône
2011 : le Gard, l’Hérault et le Vaucluse
2012 : le Lot-et-Garonne, les Pyrénées orientales, l’Aude, la Haute-Garonne, la Drôme, l’Ardèche, l’Isère et le Rhône

Le moustique tigre a par ailleurs été détecté en Gironde, dans les Pyrénées-Atlantiques, l’Aveyron, la Saône-et-Loire, l’Ain, la Savoie et la Haute-Savoie.

Voir aussi le décodage sur les différents niveaux d’alerte moustique tigre

[source : service-public.fr

Vidéo : lutte contre le moustique tigre

« Comment lutter contre le moustique tigre ? »
C’est la question que tous ceux qui vivent dans une zone colonisée se posent. vous trouverez sur cette page tous les trucs et astuces pour vous protéger du moustique tigre.

France 2 a également réalisé un reportage à Montpellier, où le moustique a élu domicile cette année, voir le lien ci-dessous.

[Source : francetvinfo.fr]