Moustique tigre en Algérie. Faut-il en avoir peur ?

On parle de plus en plus de moustiques tigres en Algérie. Sa présence est signalée dans de nombreuses localités d’Alger. Faut-il paniquer étant donné le nombre de témoignages ?

Les Algériens ont peur mais le gouvernement se veut rassurant. « Jusque-là, aucun cas autochtone des maladies véhiculées par le moustique tigre n’a été enregistré », affirme le ministère de la santé dans un communiqué rendu public lundi dernier. C’est-à-dire que les maladies enregistrées jusque-là n’ont pas été véhiculées par le moustique tigre (on parle alors de « cas importés »)

Mais ce qui inquiète les Algériens, c’est cette tendance des autorités à être avares en informations. Comme sur les zones touchées par ce mystérieux moustique dans la capitale et dans les autres wilayas du pays. Aussi, l’Algérien a besoin de savoir si l’Algérie est à l’abri des maladies que le moustique a véhiculées dans d’autres pays, comme la dengue, le chikungunya et le Zika. Dans certains cas, nous ne devons pas oublier que ces maladies peuvent être mortelles.

Les piqûres du moustique tigre douloureuses ?

Le ministère de la Santé a confirmé les déclarations des citoyens sur la présence du moustique tigre dont les piqûres peuvent parfois être douloureuses et susceptibles de véhiculer des maladies graves. D’ailleurs, plusieurs Algérois se plaignent des inflammations causées par les piqûres de ces insectes.

En cas de piqûre, les médecins recommandent en premier lieu de nettoyger l’endroit piqué avec du savon. Ensuite, il faudra utiliser des antiseptiques pour combattre les bactéries. Le professeur Abdelkrim Soukehal, épidémiologiste, insiste beaucoup sur l’hygiène des mains. Un geste simple qui peut sauver des vies. « En cas de piqûre de moustique, cela provoque des irritations et la personne atteinte gratte sa peau. C’est ainsi que les germes sont transmis », explique le spécialiste.

[source : observalgerie.com]

rédigé par le .