La démoustication n’aurait des effets que sur 2 jours

Une résidente de Blagnac témoigne

Son témoignage est très parlant « Nous avons vu la différence dans les deux jours qui ont suivi l’opération de démoustication. Il y avait moins de moustiques mais avec les chaleurs qui ont suivi, ils sont vite revenus ».
À cette date, elle avait suivi à la lettre les recommandations de l’Agence régionale de santé concernant la démoustication et avait protégé son point d’eau avec ses poissons d’une bâche.
Les repas sur sa terrasse sont en revanche devenus exceptionnels. « J’ai eu de la famille à la maison, mais ils sont repartis avec plein de boutons de moustiques », précise-t-elle. Et pourtant, l’opération de démoustication avait déjà été réalisée.

demoustication

Un peu plus loin dans la rue, une autre personne témoigne. « je n’ai pas été énormément impacté par cette présence de moustiques puisque j’habite au second étage ».
Pour d’autres riverains «Ce sont des moustiques-tigres, cette année, ils prolifèrent et sont particulièrement agressifs, il faut démoustiquer partout».

Selon ces personnes, il faut revenir aux méthodes d’avant. « On voit bien au fur et à mesure des années qu’ils sont de plus en plus nombreux donc autant revenir à la traditionnelle moustiquaire et apprendre à cohabiter », relativise l’habitante de la rue de Fonsorbes.

Jean-François a opté lui pour la spirale d’encens à base de citronnelle pour pouvoir manger dehors le soir. « Cela ne fonctionne pas à la perfection mais ça permet de profiter un minimum de son jardin », confie-t-il. Avec les températures plus fraîches, le soir, les moustiques se font plus rares facilitant la cohabitation avec les riverains.

[source : ladepeche.fr]

rédigé par le .