Vigilance forte au virus zika en Occitanie en 2017

Deuxième région la plus colonisée de France métropolitaine

L’Occitanie se trouve en deuxième position des régions métropolitaines les plus colonisées par le moustique tigre, vecteur potentiel du chikungunya, de la dengue et du virus zika.
Sur les 13 départements qu’elle comporte, seuls trois (l’Ariège, les Hautes-Pyrénées et la Lozère) sont pour l’heure épargnés par la prolifération, sans doute en raison de leurs températures plus basses.

Avant la période officielle de vigilance au moustique-tigre (du 1er mai au 30 novembre), l’ARS (Agence Régionale de Santé) a donc décidé de prendre ses précautions en renforçant d’ores et déjà le dispositif de vigilance. Les Professionnels de santé et les représentants des collectivités se sont retrouvés avec plus de 80 partenaires le 9 mars dernier à Toulouse, afin de préparer la saison.

106 cas de zika en 2016

Le principal message qu’elle fait passer aux soignants est qu’ils doivent « signaler immédiatement et systématiquement tout cas suspect de chikungunya, dengue ou zika » à l’ARS.

En 2016, 288 cas suspects ont été signalés en Occitanie. Parmi eux, 30 cas de dengue, cinq de chikungunya et 106 de zika ont été validés. Ils étaient en revanche tous « importés » (c.à.d) qu’ils ont tous été contractés hors de la région. Malgré la présence du moustique tigre aucun de transmission locale n’a en effet été détecté. Espérons que l’année 2017 reste sur la même lignée.

[source : 20Minutes]

rédigé par le .