Zika : ce nouveau virus du moustique tigre qui menace la métropole

Nous en avons déjà parlé plusieurs fois dans nos lignes, le zika est un des virus transmissibles par le moustique tigre. Ses complications peuvent avoir des répercutions neuronales ou congénitales. Certains pensent qu’il pourrait atteindre la métropole. Pour l’heure, il est en progression principalement dans l’arc antillais.

Articles liés sur notre site à propos du Zika

Alerte zika sur l’arc antillais

Les agences régionales de santé de Guyane, de Martinique et de Guadeloupe ont été les premières à lancer l’alerte. Plusieurs personnes ont été signalées comme infectées par le virus Zika et des mesures de confinement ont été prises immédiatement.

Le virus zika, qui appartient à la famille des Flaviviridae du genre Flavivirus, comme ceux de la dengue ou de la fièvre jaune, se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique du genre Aedes (dont le moustique tigre, aedes albopictus).

Les complications de cette maladie peuvent être graves, principalement d’ordre neurologiques ou des malformations congénitales chez les femmes enceintes.

Les symptômes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées. Ils se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqure.

Origine et progression

Ce virus originaire d’Afrique pourrait être arrivé dans cette région via le Brésil et la Guyane avant de remonter l’arc antillais.

Douze cas sont confirmés en Martinique début janvier.

En 2013, c’était près de 55.000 personnes qui avaient été contaminées par le Zika en Polynésie française.

La Métropole menacée ?

Et en Métropole, qu’en est-il?
Une contamination n’est pas à écarter, car depuis on apparition en 2004 à Menton, le moustique tigre n’a cessé de progressé jusque dans le Var et le pourtour méditerranéen.
Et lors de la récente épidémie de Chikungunya aux Antilles, des cas avaient été répertoriés dans l’Hérault en 2014.
Pour que le virus se propage en France, il faudrait qu’un ou plusieurs voyageurs reviennent contaminés depuis les Antilles, lors de la période de présence du moustique tigre en France métropolitaine, soit entre mai et octobre. Si tel était le cas, il pourrait se faire piquer par un moustique tigre, qui transmettrait à son tour le virus à d’autres personnes autour etc.

La prudence est donc de mise, et en cas de doute, il est indispensable de contacter la pharmacie ou votre médecin traitant.

[source : Nice Matin et compléments moustique-tigre.info]

rédigé par le .