Le moustique tigre aux portes de la Dordogne

Même si sa présence n’est pas avérée, des pièges ont été posés dans six communes du Périgord : le moustique-tigre est aux portes de la Dordogne : le département placé sous surveillance

Le moustique tigre (ou Aedes albopictus) est particulièrement agressif au lever du jour et au crépuscule. Il est reconnaissable grace à ses rayures nettes noires et blanches sur le thorax et les pattes.

Le moustique tigre en Dordogne

La Gironde et le Lot-et-Garonne sont déjà envahies et l’étau se resserre sur la Dordogne. Le moustique tigre est aux portes du département et sa progression s’accélère, à tel point que la riposte s’organise. L’Entente Interdépartemental de Démoustication du littoral Atlantique (EID) a mis sous surveillance 6 communes du département, en disposant des pièges à larves : Bergerac, La Bachellerie, Sourzac, Périgueux, Saint-Laurent-sur-Manoire et Sarlat.

Si l’EID, rattachée au ministère de la Santé, prend autant de précautions, c’est que l’Aedes albopictus est le principal vecteur de la dengue (symptômes dengue ou du chikungunya (symptômes chikungunya), deux maladies virales. Et, non content d’être un vecteur de virus, ce moustique figure parmi les espèces les plus invasives au monde.

« Niveau albopictus 0 »

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre est arrivé en France en 2004, via la Méditerranée. Depuis, il remonte vers le nord. Il a dépassé Lyon, Bordeaux, et continue sa rapide progression. Une vingtaine de départements est ainsi envahie.

À l’EID Atlantique, le directeur technique et scientifique, Sébastien Chouin, reste prudent, notant que, « à ce jour, aucune observation du moustique-tigre n’a été effectuée, ni confirmée dans le département ». Pour l’instant, la Dordogne est donc en « niveau albopictus 0 » (voir les différents niveaux l’alerte moustique tigre
À ce jour, aucune observation du moustique-tigre n’a été effectuée, ni confirmée dans le département

Mais, bien placé pour connaître ce fléau, Sébastien Chouin avoue avoir « toutes les raisons de penser que son implantation en Dordogne pourrait intervenir très prochainement ». D’où le programme de « surveillance entomologique des sites à risque élevé d’importation de l’espèce ». Cette surveillance se fait grâce à des petits pièges pondoirs installés dans différentes communes, pour détecter le plus tôt possible l’arrivée de l’insecte.

Comment se protéger du moustique tigre

Pour bien se protéger du moustique tigre, il faut suivre à la lettre les conseils listés dans notre dossier spécial : Comment se proteger du moustique tigre

[source : sudouest.fr]

rédigé par le .