Fin de l’épidémie de chikungunya en Martinique

Diminution du nombre de cas cette semaine

200 nouveaux cas de chikungunya ont été recensés entre le 15 et le 21 décembre 2014, d’après l’Agence Régionale de Santé (ARS). Ce chiffre est très inférieur aux mois précédents (2000 à 3000 cas par semaine), ce qui semble entrevoir la fin de l’épidémie, à laquelle les spécialistes veulent croire.

40% de la population touchée en un an

En un an, l’épidémie de chikungunya a touché plus de 140 000 habitants sur l’île, soit environ 40% de la population, et a causé la mort de 83 personnes. Ce chiffre tient compte à la fois des personnes qui ont vu un médecin et ceux qui n’en n’ont pas pris la peine. « Dans ma famille, ma mère mes soeurs et moi-même avons été touchées », déclare une femme, qui semble encore marquée par la maladie.

D’autres en subissent les douloureuses conséquences. « J’ai les suites, je souffre du genou, c’est pourquoi j’ai ma canne », dit un homme qui lui aussi semble encore souffrir. Pour ces phases post chikungunya, une prise en charge spécifique existe.

[source : martinique 1ère]

rédigé par le .