Epidémie de Chikungunya en Guyane

La Guyane (département français d’Amérique du Sud) est officiellement en phase d’épidémie de chikungunya, en ce mois d’octobre 2014, selon le directeur de l’agence régionale de santé (ARS) . "Il y a une intensité accrue de l’épidémie avec une forte incidence dans l’Ouest" de la Guyane, a déclaré à l’AFP Christian Meurin, directeur de l’ARS.

Le chikungunya est un virus transmis par un moustique tigre. Ce virus provoque de fortes fièvres ainsi que des douleurs articulaires, qui peuvent persister plusieurs mois voire plusieurs années. La maladie, contre laquelle il n’existe pas de traitement spécifique ni vaccin, peut dans parfois, au même titre que la grippe, entrainer la mort.

Selon l’Institut de Veille sanitaire (InVS), près de 6000 cas cliniquement évocateurs ont été observés au 19 octobre en Guyane (soit 2,4 % d’une population de 250.000 habitants) dont plus de 1000 cas entre le 6 et le 19 octobre.

Les pulvérisations de malathion devraient commencer courant novembre selon le directeur de l’ARS.

[source : Le Figaro]

rédigé par le .