Des moustiques tigres à 25 km des Deux-Sèvres en Vendée

Le moustique-tigre arrive aux Deux-Sèvres

Le moustique-tigre vient d’être signalé en vendée, à Fontenay. Fin juillet 2014, l’EID (Etablissement interdépartemental pour la démoustication) a confirmé la présence d’un moustique tigre en Vendée, suite à la signalisation (via l’application i moustique) d’un habitant de Fontenay-le-Comte.
L’EID a rapidement pris les mesures qui s’imposent :  » Quand un cas est découvert la surveillance devient pointue  »
L’EID a donc installé plusieurs pièges-pondoirs dans le quartier de cet habitant, près de la rue de Grissais, à quelques pas du centre Leclerc. Norbert Barbarit (président de l’EID Atlantique) a ensuite confirmé les doutes : « Ces pièges ont apporté la preuve de la présence du moustique tigre : des œufs et des insectes adultes ont également été observés ».
Des moustique tigres ont également été repérés dans une vingtaine de jardins de la rue de Grissais.
L’EID a alors rapidement reçu une lettre de mission d’intervention. Deux traitement ont été effectués dans la foulée, le 25 juillet puis le 5 août sur 9 hectares.
Le nombre de pièges a ensuite été augmenté dans le quartier et « ils sont surveillés tous les jours par nos techniciens ».

Le reste de Fontenay n’est pas colonisé

Cette surveillance s’est également élargie sur l’ensemble de la ville : « Mais le reste n’est pas du tout infesté. Nous avons pu constater que ceux disposés en périphérie étaient négatifs, heureusement ». Il n’y a a priori pas de raison de s’inquiéter dans les Deux-Sèvres : « Le moustique tigre ne se déplace que très peu dans une journée, de quelques dizaines de mètres » rappelle Norbert Barbarit même s’il profite souvent d’autres moyens de transports : voitures, camions, containers etc, ce qui facilite sa progression.
[source : La Nouvelle République]

rédigé par le .