Forte progression du chikungunya en Guadeloupe

Croissance exponentielle en Guadeloupe

L’ARS (Agence régionale de Santé) indique que l’épidémie de chikungunya est dans une « phase de croissance exponentielle », alors même que la saison des pluies n’a pas encore commencé. Il est donc fortement à redouter « une épidémie de grande ampleur ayant des conséquences sanitaires et économiques désastreuses » lorsque la saison des pluies arrivera et permettra l’apparition de multiples gites larvaires pour le moustique tigre.

Le chikungunya, qui sévit dans les Antilles depuis décembre 2013, a déjà contaminé 24.000 personnes, dont près de 5 200 pour la dernière semaine de mai.

Les autorités sanitaires tentent donc de mobiliser directement la population. « Si la poursuite de l’épidémie est inéluctable, son ampleur pourrait considérablement être réduite par une mobilisation de chacun, indique l’ARS. Protégez-vous des piqûres de moustiques (en particulier lorsque vous êtes malade), détruisez leurs lieux de ponte. Le moustique vecteur se déplaçant très peu, c’est au niveau de chaque quartier que doit être mené le combat. ». D’autres conseils sont disponibles ici : se proteger du moustique tigre

31 cas importés en France

En métropole, 31 cas importés de chikungunya ont pour le moment été recensés. Les autorités accélèrent donc également la lutte contre le moustique tigre. A titre d’exemple, une opération de démoustication été menée samedi à Banyuls-sur-Mer (dans les Pyrénées Orientales), suite à un cas de importé de chikungunya, dans les 200 mètres alentours du domicile d’une personne de retour des Antilles françaises. Ce type d’opération est fréquent, chaque année, même si le préfet, René Bidal, indique dans un communiqué qu’il n’y a pas de cas autochtone de dengue ou de chikungunya dans le département. Par ailleurs, certains riverains avaient exprimé des craintes concernant leurs cultures ou leur potager mais M. Rosay a insisté sur le fait que le traitement ne présente « aucun risque pour la santé des habitants dès lors que certaines précautions sont prises pendant la pulvérisation du produit et une heure après »

[sources : pourquoi docteur et science et avenir

rédigé par le .